Préserver la vie sous l’eau par le tourisme

 In Actualités

Les océans sont extrêmement sensibles et fragiles, et les ressources terrestres, les réserves d’eau douce et autres ressources naturelles, sont souvent limitées dans les régions côtières. Cela est dû, en partie, aux pressions exercées par le développement ainsi que par d’autres activités dans ces régions, dont le tourisme. Il est donc impératif de renforcer les cadres politiques et d’assurer une gouvernance efficace afin de soutenir un tourisme côtier durable. Cela peut se faire en intégrant une planification viable du tourisme dans un contexte de gestion plus vaste des régions côtières, en renforçant l’évaluation des projets de développement touristique, en améliorant le contrôle et la gestion des entreprises touristiques et en cherchant à générer des avantages plus importants pour la conservation et les communautés locales.

L’année 2017 a été déclarée l’Année internationale du tourisme durable pour le développement. Cela représente une occasion unique de déployer nos efforts pour placer le secteur du tourisme au centre de la gestion côtière et de s’assurer que la conservation et la préservation des écosystèmes marins et terrestres sont mises au service de l’« économie bleue ».

L’objectif de développement durable 14 vise à conserver et à exploiter de manière durable les océans, les mers et les ressources marines aux fins du développement durable. Sa cible 14.7 appelle explicitement la communauté internationale à « augmenter, d’ici à 2030, pour les petits États insulaires en développement et les pays les moins avancés les avantages économiques découlant de l’utilisation durable des ressources marines, notamment à travers la gestion durable de la pêche, de l’aquaculture et du tourisme ». Le secteur du tourisme s’est engagé à œuvrer à la protection des mers et des océans afin que les générations futures puissent en profiter, tout en reconnaissant que le potentiel touristique à long terme dépend du développement de pratiques durables, ainsi qu’à veiller à ce que les activités humaines aient un impact minimal sur les écosystèmes.

À l’approche de la Conférence sur les océans, qui aura lieu du 5 au 9 juin 2017 à New York, nous appelons le secteur du tourisme à démontrer son engagement en faveur du développement durable par des engagements pris volontairement et à prendre l’initiative de relever ce défi commun pour l’humanité.

Par Taleb Rifai, Secrétaire général de l’Organisation mondiale du tourisme (OMT)

Lire l’article complet dans la page web de UN Chronicle

Facebook: @chronicleUN
Twitter: @_UNChronicle
Recent Posts

Start typing and press Enter to search